Examens

Examen régional N° 4

Texte 1 :

Le MARDI, jour néfaste pour les élèves du Msid, me laisse dans la bouche un goût d’amertume. Tous les mardis sont pour moi couleur de cendre. (…)

Le matin, je me rendis au Msid selon mon habitude. Le fqih avait son regard de tous les mardis. Ses yeux n’étaient perméables à aucune pitié. Je décrochai ma planchette et me mis à ânonner les deux ou trois versets qui y étaient écrits.

À six ans, j’avais déjà conscience de l’hostilité du monde et de ma fragilité. Je connaissais la peur, je connaissais la souffrance de la chair au contact de la baguette de cognassier. Mon petit corps tremblait dans ses vêtements trop minces. J’appréhendais le soir consacré aux révisions.

Je devais, selon la coutume, réciter les quelques chapitres du Coran que j’avais appris depuis mon entrée à l’école. À l’heure du déjeuner, le maître me fit signe de partir. J’accrochai ma planchette. J’enfilai mes babouches qui m’attendaient à la porte du Msid.

 Texte 2 :

Des équipes furent de nouveau constituées, chaque groupe avait sa spécialité. Je devins un personnage important. Je fus nommé chef des frotteurs. On procéda au lavage du sol. Une vingtaine d’élèves, chargés d’énormes seaux, faisait la corvée d’eau. Ils allaient la chercher à la fontaine d’une zaouïa située à cinquante pas de notre école.

Le sol fut inondé Je pris très au sérieux mon travail et pour donner l’exemple, je maniai avec énergie ma balayette. J’en avais mal aux reins. De temps à autre, je me redressais tout rouge. Les muscles des bras me faisaient mal. Au repos, je les sentais trembler. Dans l’eau jusqu’aux chevilles, pieds nus, bousculé par celui-ci, insulté par celui-là, j’étais heureux ! Adieu les leçons, les récitations collectives, les planchettes rigides, rébarbatives, inhumaines ! Frottons le sol en terre battue, incrusté de poussière et de crasse, orné d’énormes étoiles de chaux, qui résistaient à notre brossage énergique. (…)

Le soir, je revins à la maison mort de fatigue, mais très fier de ma journée.

Devant mes parents je me vantai de mes multiples exploits5.

ÉTUDE DE TEXTE : (10 points)

  1. CONTEXTUALISATION DES DEUX TEXTES

1)   Lisez attentivement les deux textes puis complétez le tableau suivant après l’avoir reporté sur votre copie : (1 point)

a-Titre de l’œuvre
b-Nom de l’auteur
c-Genre littéraire de l’œuvre
d-Siècle

2)  a)-Comment s’appelle le personnage principal dans les deux textes ? (0,5 pt)

b)-Quel âge avait-il au moment des événements racontés ? (0,5 pt)

  1. ANALYSE DES DEUX TEXTES

TEXTE 1 :

3)  D’après le 1er paragraphe, le souvenir du mardi au Msid est resté gravé dans la mémoire du narrateur, devenu adulte. Pour le montrer relevez : (1 pt)

  1. a)  Un indice typographique (choix des lettres d’écriture).
  2. b)  Le temps verbal utilisé.

4)  a)-« Le maître utilisait la méthode douce pour apprendre à ses élèves les versets coraniques ». Dites si cette proposition est vraie ou fausse puis justifiez votre réponse par une phrase ou une expression du texte. (0,5 pt)

b)-À partir des sentiments éprouvés par le narrateur, indiquez si la tonalité dominante dans le texte est tragique, pathétique ou comique. (0,5 pt)

TEXTE 2 :

5)  a)-D’après le texte, pour quelle tâche principale les élèves ont-ils constitué (formé) des équipes ? (0,5 pt)

b)-Que devaient faire les élèves pour mener à bien cette tâche ? Citez deux actions pour répondre. (0,5 pt)

6)  En effectuant sa nouvelle tâche :

  1. a)  Le narrateur a travaillé dans l’ombre pour ne pas se faire remarquer.
  2. b)  Le narrateur a tenu à servir de modèle à suivre pour ses camarades.
  3. c)   Le narrateur a essayé de tricher en économisant bien ses efforts.

Recopiez la bonne réponse en la justifiant par une expression du texte. (1 pt)

7)  a)-Le narrateur avait-il envie de garder encore le souvenir des leçons apprises et récitées collectivement devant le fqih ? (0,5 pt)

b)-Relevez dans le texte une expression qui justifie votre réponse. (0,5 pt)

8) a)-À la fin de la journée, dans quel état physique se trouvait le narrateur ? (0,5 pt)

b)-Relevez la phrase qui le montre puis précisez s’il s’agit d’une comparaison, d’une hyperbole ou d’une personnification ? (0,5 pt)

  1. RÉACTION PERSONNELLE FACE AUX DEUX TEXTES

9)  Comment jugez-vous le comportement du fqih envers ses élèves dans le premier texte ? Expliquez pourquoi en peu de mots. (1 pt)

10)                    D’après vous, le fqih a-t-il bien fait de charger ses élèves des travaux cités dans le texte

2 ? Justifiez brièvement votre réponse par un argument. (1 pt)

About the author

admin

Leave a Comment